mercredi 26 avril 2017

Maghnia au Printemps !

Je viens de passer 2 semaines à Maghnia. Je suis allé à Maghnia bien sur .Mais aussi à Ghazaouet ou j'ai mangé le fameux mélange à la pêcherie ( j'ai regretté de ne pas avoir pris un plat de sardine moins cher et surement meilleure) .Je suis allé également à Marsat-ben-Mhedi , la mer était belle avec peu de monde mais présentant une ambiance paisible et reposante. J'ai pris la nouvelle rocade qui part de Maghnia jusqu'a Bab-el-Assa sans traversr les villes de Maghara , Souani et Sidi-Boujnane. La rocade est terminée mais les finitions restent à faire , attention aux virages. J'ai fais une escale à  Tounane , j'ai fais mon marché de légume frais : tomate , poivron , asperge ,féve ... au naturel . Je suis monté à Tlemcen et bien entendu à Lalla sitti qui reste un parc superbe dans sa simplicité et l'ambiance populaire et familiale qui la caractérise.
Par contre beaucoup de contrôle de sécurité sur la route , police , gendarmerie , douane mais aussi un nouveau service impressionnant : Le BRI (brigade rapide d'intervention , un modèle de GIGN ).
Ils reconnaissent  facilement les touristes et ne tracassent pas trop mais attention à bien respecter le code de la route , ils sont pointilleux et le permis saute facilement .Clignotant obligatoire et surtout respectez les limitations de  vitesse , les radars existent en Algérie et ne pardonnent pas.
Vous pouvez tester le GPS. Essayez Waze ,cela fonctionne très bien surtout si vous faites les grandes villes comme Oran.J'ai utilisé waze à Oran , c'est impeccable : vous trouvez aussi bien Ardis Oran que Medina jedida oran.
Bon voyage si vous partez et donnez de vos nouvelles sur la partie commentaire, merci de votre participation.

mardi 4 avril 2017

Etats-Unis/ Elias Zerhouni (De Nédroma) classé parmi les personnalités ayant le plus impacté la société US

Résultat de recherche d'images pour "Elias Zerhouni,"
Elias Zerhouni (De Nédroma)
L’enfant de la région de Nédroma, dans la wilaya de Tlemcen,  s’est illustré aux côtés de personnalités telles que Salma Hayek (Liban), Hoda Kotb (Égypte), Ahmed Zewail (Égypte) et  Donna Shalala (Liban), tous des immigrés issus de la région MENA ayant bâti une solide réputation aux USA pour devenir des références dans leurs domaines respectifs.
Il  est devenu une personnalité incontournable du monde médical. Son aura a dépassé les frontières des Etats-Unis pour rayonner à l’international, attirant l’attention de la Maison Blanche qui lui a proposé, en 2002, la direction du «National Institutes of Health», la plus importante institution à caractère médical dans le monde, bénéficiant d’un budget faramineux de 31 milliards de dollars.
Une année après la fin de son mandat à la tête du NIH, Dr Zerhouni a été sollicité par le président Obama pour faire office de vitrine des USA à l’étranger. Le scientifique algérien a été nommé envoyé spécial des États-Unis pour la science et la technologie en 2009 pour faire la fierté de l’Amérique.
Dr Zerhouni n’est qu’un cas parmi tant de scientifiques algériens qui brillent par leur compétence et qui font avancer leurs pays d’adoption.

samedi 1 avril 2017

Les grossistes de Maghnia s’inquiètent du retour au “passavant”

Avec la décision gouvernementale de geler la délivrance des registres du commerce pour la revente en gros dans les régions frontalières afin de lutter contre le phénomène de la contrebande (annonce faite par le Premier ministre), c’est finalement le retour du fameux “passavant” dont les commerçants et les citoyens de Maghnia (wilaya de Tlemcen) gardent un triste souvenir. Tous les véhicules de transport de produits étaient contrôlés par les services de la Gendarmerie nationale et des Douanes à l’entrée de la localité avec des saisies opérées quotidiennement. Pendant des années, les commerçants grossistes de cette région de l’extrême ouest du pays ont été soumis à un contrôle strict pour l’admission des marchandises destinées à la vente en l’état. Ceci s’est traduit sur le terrain par l’augmentation des prix des produits de première nécessité, pénalisant en premier chef les consommateurs. Pour dénoncer cet état de fait, les grossistes avaient observé plusieurs grèves entraînant dans leur sillage les détaillants. Va-t-on assister, de nouveau, à un tel scénario qui semblait définitivement clos ?
 Publié dans Liberté le 01 - 04 - 2017

mardi 28 mars 2017

Khaled Sidhoum : Un écrivain originaire de Ghazaouet

Khaled Sidhoum, ancien correspondant de presse en Algérie puis en France, renoue avec l'écriture. Il vient de publier 3 livres en peu de temps. L'enfant prodige de la ville de Ghazaouet , Khaled Sidhoum n'a pas du tout perdu de sa faconde d'enseignant puisque versant dans le social, il a continué à écrire, à rédiger, et à participer à divers concours de poésie, surtout à l'échelle régionale. Il a d'abord remporté quelques prix dont celui de la ville de Saint-Etienne dans le cadre d'un concours sur la francophonie. Il réédite en décembre 2016 une autobiographie «Le daron, un père entre les deux rives», et signe un roman «Les deux sœurs» et ce, en mettant en scène une famille algérienne vivant en terre d'émigration où deux femmes sœurs sortent de l'ombre, à l'image des rochers mythiques de la fratrie rocheuse de la cité portuaire des deux frères. Revenant sans cesse sur le lien qui le lie à Ghazaouet, sa ville natale, il ne laisse pas passer une occasion sans mettre en exergue son vécu antérieur, les valeurs qui ont baigné son éducation et les traditions qui ont meublé son quotidien. les trois livres sont publiés à compte d'auteurs en passant par des imprimeurs régionaux qui font un produit de qualité mais qui reste cher.

Maghnia: Grand coup de balai

Vaste opération de nettoiement de la ville et des villages environnants ce dimanche 25 mars 2017. C'est à l'initiative du nouveau chef de daïra qui fait de la propreté urbaine et la préservation de l'environnement l'une de ses priorités . La prolifération des déchets et les dépôts d'ordures sauvages s'étaient  généralisés à travers les quartiers de la ville . Réussir la mobilisation des citoyens et redresser la propreté urbaine est un défi que le chef de la daïra est en passe de réussir . En effet, l'insuffisance des moyens humains et matériels de la commune et l'incivisme ont engendré depuis des années de mauvais réflexes . Un impressionnant matériel roulant dont des pelles mécaniques, chargeurs, niveleuses, tracteurs et camions ont été mis à contribution pour la circonstance par les parcs des services publics et certaines entreprises et des centaines de citoyens reconnaissables à leurs gilets verts phosphorescents, qui ont prêté main forte aux associations et aux personnels des différents services techniques et établissements publics. «Jamais le citoyen maghnaoui n'a fait preuve d'un tel engouement pour le nettoiement de sa ville» « la ville de Maghnia n'a jamais été aussi propre.                                     Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 03 - 2017

lundi 27 mars 2017

Tlemcen: «Le Goût de France» célébré à la Rennaissance

L'Institut français de Tlemcen a célébré, le 21 mars, sous la forme d'un dîner au restaurant «Arabesque» de l'hôtel «Renaissance», l'évènement «Goût de France», qui rend hommage à l'excellence de la cuisine française.
Concocté par le nouveau chef  turc SukruYel, le célèbre chef Hadj Miloud Toula, Abderahmane Ghezil et les deux chefs Bekhechi Tewfik et Hafid Lounas du restaurant «Ambiance» de Tlemcen, ce dîner a rassemblé  des invités de l'Institut français de Tlemcen  triés sur le volet et ce, en présence du directeur François Maugrenier, pour déguster des plats variés de la cuisine française: pot au feu, blanquette, fondant au chocolat, pâte à crêpes, tarte au citron meringuée, galette des rois, roulé à la fraise, gâteau au yaourt, moelleux au chocolat, cake marbré ultra moelleux, mousse au chocolat.

mardi 21 mars 2017

Ghazaouet : Un potentiel économique à développer

La commune de Ghazaouet, située à 70 km du chef-lieu de la wilaya Tlemcen et qui compte 40 000 habitants, regorge de potentialités économiques, touristiques et agricoles.
Avec son port de pêche qui faisait jadis sa renommée, ses étendues côtières vierges et son arrière-pays agricole, Ghazaouet peut prétendre à devenir un vivier de ressources pour sa région et pour le pays. 
 Le secteur agricole a figuré parmi les principales revendications de l'assistance. «Avant, on surnommait Ghazaouet la ‘‘Vallée des jardins'' ; il y a un grand potentiel à développer dans la région. Ghazaouet est connue pour la culture des petits pois, on peut aussi développer la filière de la figue de barbarie et l'olivier». Pour le tourisme, les participants à l'atelier ont proposé la création d'un port de plaisance, de renforcer les infrastructures hôtelières et de lancer le cabotage comme moyen d'accéder aux plages inaccessibles par voie terrestre.De même qu'ils demandent l'accès à la forêt Lalla Ghazouane, zone militaire infranchissable.El watan - mars2017.

lundi 20 mars 2017

Ghazaouet : La Conservation des forêts bloque le chantier de la pénétrante autoroutière

L’origine de cet arrêt, qui dure depuis plusieurs mois déjà, est une contrainte purement bureaucratique . Les services forestiers n’ont pas encore délivré l’autorisation requise pour permettre l’entame des travaux sur le dernier tronçon de 1,6 km qui longe le versant de la montagne dite «la batterie» parsemé de pins maritimes.
Cette contrainte a grandement perturbé la cadence des travaux . Ce qui porte à croire que les délais de livraison de la première tranche , entre le port de Ghazaouet et la localité d’El Assa, sur une distance de 13 km, prévue initialement pour  juin 2017, risquent de ne pas être respectés. Et pour cause, le viaduc n’est pas encore achevé et les travaux de l’ultime tronçon ne sont toujours pas entamés.
Et, au rythme où vont les travaux, deux mois nous séparant de cette échéance, il est fort à parier que la livraison ne se fera pas avant 2018… . «Il est vraiment regrettable que ce projet indispensable pour le désenclavement de toute une région, notamment son port qui constitue un véritable levier du développement économique, reste tributaire d’une simple autorisation», se désole notre source. El watan-mars2017.

samedi 18 mars 2017

Tlemcen : Le téléphérique sera remis en service en 2018

Le directeur des transports a déclaré que le téléphérique, qui fait l’objet de travaux de rénovation et de maintenance, sera remis en service au début de 2018. Lancés depuis cinq mois, des travaux ayant nécessité une enveloppe de un milliard de dinars, dans le cadre du partenariat algérien avec une société française qui a déjà exercé au projet du Métro d’Alger, portent sur la «maintenance des câbles dont la durée d’utilisation a expiré, ainsi que sur la rénovation des cabines en termes de taille et de capacité d’accueil, en plus de l’installation de 11 poteaux», selon la même source. Ce moyen de locomotion relie en moins de sept minutes le plateau Lalla Setti (800 mètres d’altitude) et le grand bassin Mbedda (centre-ville), avec une escale sur le boulevard de l’ALN.
Un projet d’envergure englobant 12 pylônes et 17 cabines de 15 places, qui a coûté près de 120 milliards de centimes.
Ce téléphérique, qui répond à une «utilité publique tendant à répondre aux besoins des flux de voyageurs induits par le développement important en matière de réalisation des équipements sociaux, culturels et récréatifs que connaît le plateau de Lalla Setti», dit-on, transportait, avant son arrêt, plus de 1,1 million de passagers par an.El wtan-Mars2017.

vendredi 17 mars 2017

jeudi 16 mars 2017

Tlemcen: De l'animation dans les stations thermales

L'installation d'un nouveau président-directeur général à la tête de l'entreprise régionale de gestion touristique de Tlemcen (EGTT) donne une nouvelle dynamique au secteur aussi bien dans la refonte et la modernisation des infrastructures et des équipements que dans la diversification et le développement des services. L'activité culturelle dans les stations thermales connaît un renouveau. Ainsi, l'on y relève, en prévision des prochaines vacances scolaires et universitaires de printemps une manifestation culturelle dans les 4 stations thermales de l'EGTT, à savoir Hammam-Boughrara, Hammam-Bouhadjar, Bouhanifia et Hammam Rabbi. La manifestation culturelle sera animée par le fameux conteur (Goual) Mahi Seddik (alias Meslem), considéré comme le dernier Goual de la tribu des Beni Ameur. Par ailleurs, les curistes de la station thermale de Hammam-Bouhadjar seront gratifiés d'une manifestation culturelle qui y aura lieu du 23 au 25 mars, à savoir «les 1ères journées cinématographiques». Douze films dont certains pour enfants seront projetés dans la salle de cinéma de la station. On souligne qu'une réflexion est engagée par le groupe HTT (Hôtellerie Tourisme et Thermalisme) pour l'acquisition du fameux Hammam Chigueur connu pour son eau chaude et ses vertus curatives, géré actuellement par l'APC de Hammam-Boughrara.

dimanche 12 mars 2017

Ghazaouet : Le projet de réalisation de la gare routière sérieusement compromis

Le projet de réalisation de la gare routière, un équipement public qui fait gravement défaut à la ville de Ghazaouet en égard à son développement économique en plein essor, notamment avec la mise en valeur de la zone d’activité, et la liaison routière entre la ville de Ghazaouet  et l’autoroute EST Ouest, est sérieusement compromis.
La concrétisation de ce projet  bute sur un problème de distraction de l’assiette foncière devant accueillir cette importante structure de transport.
 Ce refus, motivé par le fait que ce terrain fait partie de l’EAI Abdi Abderrahmane classée comme irriguée à haute potentialité et implantée d’arbres fruitiers et de légumes, est appuyé par l’instruction N°2 du 12 mai 2013 du Premier ministre sur le déclassement des terres au profit de projets urbanistiques ou projets d’équipements stipulant procédure de distraction  des terres.
Cette décision a surpris les responsables locaux qui considèrent que les arguments fournis par la  direction des services agricoles ne sont pas fondés. D’ailleurs, le terrain en question est inclus dans le Pos et le Pdau.
Tout compte fait, il semble que la gare routière de Ghazouet n’est pas près de voir le jour. Du coup les usagers du transport publics, les chauffeurs de taxis et des bus doivent prendre leur mal en patience et continuent de subir les conditions d’attente extrêmement difficiles au  niveau de la station-taxis actuelle, un terrain vague sans aucune commodité.(Tout sur Tlemcen-mars2017).

Maghnia : La zone industrielle prend forme

La zone industrielle est en passe de devenir réalité pour le grand intérêt de la région . Après la réalisation d’un ouvrage d’art à Oued Taher Haret pour l’accès à la zone, des engins ont été déployés sur le site de plus de 100 ha est situé à l’extrême limite est de la commune de Maghnia, pour le déblaiement, le terrassement et l’ouverture des routes. C’est là le deuxième projet d’envergure dont a bénéficié la daïra de Maghnia après celui du périmètre irrigué de plus de 10.000 ha, réalisé dans les années 70, dont les retombées économiques sont évidentes.
Le lancement des travaux n’a pas été sans embûches pour ses initiateurs, dont  le wali de Tlemcen. Ils ont consenti des efforts considérables et ont dû faire face à d’innombrables contraintes d’ordre techniques et d’autres relatives aux procédures d’expropriation et de changement du statut de l’assiette foncière. Le projet  encourage et soutient l’investissement privé pour 48 industriels.
Selon les services techniques, toutes les dispositions nécessaires pour assurer l’alimentation de cette zone en eau potable, électricité et gaz naturel sont prises. Les travaux seront lancés aussitôt les routes tracées. On souligne que le wali, qui inaugurera officiellement le lancement des travaux cette semaine, se montre intransigeant sur la nécessité pour les unités industrielles de se doter de micro-stations d’épuration pour la préservation du barrage de Hammam Boughrara qui n’est qu’à 2 km en aval.( Le Quotidien d'Oran le 05 - 03 - 2017).

vendredi 3 mars 2017

Maghnia, ville d'accueil!

Résultat de recherche d'images pour "maghnia et migrant"Maghnia est souvent cité dans les flux migratoires des migrants. L'Algérie est confrontée à un nouveau problème. De pays d'émigration ,le pays est devenu pays d'immigration ; une nouvelle fonction et donc un nouveau challenge pour l'Algérie.Encore plus difficile car le pays n'est pas simplement un lieu de transit mais contre toute attente ,pour de nombreux migrants ,il s'agit d'un pays de destination;Le pays et il prêt à les accueillir ?
Pour Maghnia le challenge est encore plus grand , l’accentuation de  la fermeture des frontières obligent les migrants à rester sur les lieux (au moins 10 nationalités pressentes sur la ville concentrées  prés de l'Oued au abord de Souk Tlata : Nigérians , Maliens , Béninois ,Ghanéens ...). Vous croiserez des personnes qui mendies mais beaucoup travail réellement !
Après avoir accueillie  les habitants des environs (Djebala , Msirda, Souahlia, Beni ouassine ...) c'est les habitants de l'Afrique subsaharienne qui sont accueillis à Maghnia (Capital de l’extrême ouest algérien).

vendredi 24 février 2017

Les projets destinés à améliorer l’infrastructure routière de la Wilaya de Tlemcen ?

Entretien sur l-infrastructure de la wilaya avec  M. Saci Ahmed Abdelhafid, Wali de Tlemcen au « Le Quotidien d’Oran » :

le Wali de Tlemcen 1

Saci Ahmed Abdelhafid

Le secteur des travaux publics de par ses retombées sur les autres secteurs d’activités a fait l’objet d’une attention particulière pour avoir bénéficié d’importantes enveloppes financières. La Wilaya consciente de l’importance de la route comme vecteur d’équité sociale a connu de substantielles améliorations ces dernières années. Ces améliorations concernent  les déviations de trafic autour des agglomérations, la modernisation d’axes routiers, la création de nouvelles routes, l’extension de profil de chaussées uniques à routes, à chaussées séparées, ainsi que l’aménagement de carrefours. C’est ainsi que pas moins de 430 km ont été réalisés durant les deux derniers exercices entre dédoublement (60 kms), renfoncement et modernisation (260 kms) et entretien (120 km), avec l’achèvement en 2015 du projet portant extension du port de pêche de Honaine, la réalisation de 02 échangeurs à Remchi, 02 trémies à Maghnia et Chetouane, une passerelle à Zenata  ainsi que 05 ouvrages d’art à travers la Wilaya. A la faveur de ces réalisations et tant d’autres, l’état du réseau routier s’est amélioré sensiblement de plus de 30% en 2015 par rapport à 2013.

124045

rocade Ghazaouet-Marsa Ben M’hidi

D’autres actions importantes sont en cours de réalisation et feront l’objet de réception durant l’exercice 2016, il s’agit du dédoublement de la RN7A entre Maghnia et Marsa Ben M’Hidi sur 60 kms, la réalisation de la rocade côtière entre Ghazaouet et Marsa Ben M’Hidi sur 50 kms, la réalisation de la liaison autoroutière à partir du port de Ghazaouet, sur 13 km, la réalisation de l’évitement de Maghnia sur 11 km, l’achèvement de la RN 22 sur 58 km entre Sebdou et El Aricha, la réalisation de deux échangeurs à Remchi ainsi que l’entretien et le revêtement en béton bitumineux de divers chemins de Wilaya et communaux.
 Dans le cadre des perspectives de développement de ce secteur, les actions suivantes seront lancées au courant de l’exercice en cours, il s’agit du dédoublement de la RN 22 entre Tlemcen et Terny sur 13 kms, route considérée la plus accidentogène de la Wilaya, du dédoublement de la RN 7AA entre Ghazaouet et Sidi Boudjenane sur 24 km, et l’évitement Sud de Maghnia.(Lequotidiend'Oran).

Tlemcen: L'aquaculture veut ratisser large

Aquaculture à Tlemcen
Informer et sensibiliser les jeunes sur l'importance de la filière stratégique de l'aquaculture, tels ont été les objectifs de la campagne organisée par la direction de la pêche et des ressources halieutiques.
Le but est d'inciter les jeunes à suivre une formation de courte durée au niveau de l'école de pêche de Ghazaouet.Une attestation de qualification est délivrée par cette école  permettant d'exercer cette activité.
La wilaya de Tlemcen dispose d'un nombre important de plans d'eau  à travers l'ensemble de son territoire. Dans ce contexte, la direction de la pêche offre quelque 19 concessions au niveau des cinq barrages pour les jeunes souhaitant pratiquer cette activité. Trois concessionnaires activent au niveau de ces plans d'eau, deux à Hammam Boughrara et un à Izdihar de Sidi Abdelli. 
Pour plus d'informations, les jeunes doivent se rapprocher de notre direction sise à Imama Mansourah, près de la poste et télécommunications, sinon d'aller vers les antennes situées à Ghazaouet, Honaine, Marsa Ben M'hidi et Maghnia ou bien nous contacter par téléphone ou à travers la page facebook de la direction de la pêche  détaille le directeur de la pêche et des ressources halieutiques, Derrouiche Kouider.(Le quotidien d'Oran).

lundi 20 février 2017

Enfin ,une arestation des coupables de traffic sont arretes !

Résultat de recherche d'images pour "Neuf militaires marocains arrêtés pour trafic"Le quotidien marocain Assabah (Le matin du Sahara),connu pour sa ligne hostile à l'Algérie, a révélé que neuf gardes-frontières ont profité de leur mission stratégique de surveillance des frontières pour faire introduire sur le sol chérifien 24 ressortissants syriens dont 13 enfants, et ce, par un tunnel qu’ils ont creusé, au préalable, sous le grillage que les autorités marocaines avaient érigé il y a deux ans pour, selon elles, «lutter contre l’immigration irrégulière et le terrorisme».Les militaires marocains ont avoué, toujours selon Assabah, avoir reçu entre 3000 et 5000 dirhams (57 000 et 90 000 DA au marché parallèle) pour cette transaction.. Il y a trois ans, le gouvernement algérien a creusé des tranchées de 3 mètres de profondeur et 7 mètres de largeur sur le tracé frontalier pour lutter contre la contrebande. Parallèlement, les responsables marocains ont élevé un grillage de 3 mètres de hauteur pour, selon eux, «lutter contre l’immigration irrégulière et le terrorisme». cependant, selon des observateurs au fait des trafics dans cette région, des complices des deux côtés réservent des passages (des brèches) aux trafiquants de tout bord pour acheminer leurs marchandises.Pour rappel, depuis ces derniers six mois, pas moins de 120 tonnes de résine de cannabis ont été saisies par la douane et les différents services de sécurité algériens en dehors du périmètre frontalier.Avec la découverte de ce tunnel creusé par les militaires marocains, cela peut tout expliquer.

mercredi 15 février 2017

Les pains Algériens

Résultat de recherche d'images pour "Khobz el koucha (pain algérien au four)"
Les pains Algériens : Khobz el koucha (pain algérien au four), Ftir, khobz ftir à Alger, kesra à l'est , matlo', raghda, kobzet echhem, lebradj, kasra harcha ... L'Algérie a aussi ce qu'on pourrait appeler une  viennoiserie ? Comme lbaghrir ou ghrenngo, kfef, msemmen, ...
Et avec toutes les spécialités du bled , il y a encore des boulangeries qui fabrique  des baguettes fades!
 Vous pouvez facilement donner votre avis au dessous de cet article,il suffit de cliquer sur "aucun commentaire" et vous écrivez librement votre avis .Nous vous remercions de votre participation et de vos avis!

mardi 14 février 2017

Un requin à Ghazaouet

Résultat de recherche d'images pour "Un requin à Ghazaouet"Les citoyens de la région de Ghazaouet  ont été très étonnés de découvrir à quelques mètres du rivage un requin. La scène, encore jamais vue dans cette zone du littoral a fait que l'information s'est répandue comme une traînée de poudre. Des dizaines de Ghazaouatis ont pu confirmer de leurs propres yeux. Un requin, avec son inquiétant aileron, se balade sur leur plage. Même si la découverte a surpris tout le monde, la vraie inquiétude est de savoir si ce requin est seul ou le premier d'un groupe qui peut élire domicile dans cette région, au risque de constituer un danger pour les estivants. L'été est certes loin, mais Ghazaouet vit en grande partie des revenus du tourisme balnéaire.(L'Expression le 14 - 02 - 2017).
  Vous pouvez facilement donner votre avis au dessous de cet article,il suffit de cliquer sur "aucun commentaire" et vous écrivez librement votre avis sur le sujet ou le site.Nous vous remercions de votre participation et de vos avis!

lundi 13 février 2017

Remchi: 250 chardonnerets saisis

Résultat de recherche d'images pour "chardonnerets algerie"
Le chardonneret
Lors d'un contrôle routier sur la RN35, reliant Maghnia à Remchi, dans la wilaya de Tlemcen, les éléments de la brigade de la gendarmerie de Zenata ont mis la main sur 250 chardonnerets en provenance de la contrebande. Ces oiseaux ont été découverts, dissimulés dans 10 caissettes, à bord d'un véhicule conduit par un homme âgé de 35 ans. Avisé, le procureur de la République, près le Tribunal de Remchi a prescrit la remise des oiseaux à la conservation des forêts, le placement du moyen de transport à la fourrière municipale et la présentation du mis en cause à l'issue de l'enquête.Le quotidien d'oran-Février 2017. Il faut savoir que le chardonneret est une espèce grandement menacée de disparition en Algérie. 
Et vous !Vous aimez les chadonnerets ? 
  Vous pouvez facilement donner votre avis au dessous de cet article,il suffit de cliquez sur "aucun commentaire" et vous écrivez librement votre avis sur le sujet ou le site.Nous vous remercierons de votre participation et de vos avis!

Frontières Ouest à Maghnia : Une passoire sélective malgré les tranchées


Résultat de recherche d'images pour "trafic de drogue maghnia"La frontière, fermée officiellement en 1994, est une passoire pour les narcotrafiquants et leurs complices. En l’espace d’une année, concernant la drogue , pas moins de 120 tonnes de résine de cannabis ont été saisies par la Douane et les différents services de sécurité. Ahmed Belkheir, militant,  ayant, à maintes reprises, dénoncé les trafics dans la presse, tente de nous expliquer : «Tout le long du tracé frontalier, il existe des failles. Cette frontière est un espace militarisé, certes, mais paradoxalement, ni les tranchées, encore moins le grillage ne viennent à bout de ce type de  trafic. Il est donc de notre devoir de nous interroger sur cette situation.» La question qui s’impose alors : où passent les stupéfiants ?

Résultat de recherche d'images pour "trafic de drogue maghnia"
Le trafic de drogue s’est curieusement intensifié ? Une intensification que les observateurs expliquent par le fait que «jusqu’à fin 2015, le trafic qui rapportait le plus (en dehors de la drogue), était celui du carburant».
 Un trafic de carburant qui était toléré quelque part, car il se faisait au vu et au su de tout le monde. Des trafiquants très visibles qui faisaient des allers-retours jusqu’à la frontière à bord de semi-remorques, de Renault 21, 25 et de Mercedes vieux modèle, causaient des accidents mortels et ont fini par provoquer la colère des habitants. Des protestations d’associations et de citoyens, (en plus de la baisse du prix du pétrole), ont poussé les autorités algériennes à éradiquer ce trafic. Une éradication qui justifie bien ce proverbe qui dit «Quand on veut, on peut !» .(El watan- Février2017-Chahredine Berriah). Le trafic de drogue doit surement caché une une manière différente de faire passer la marchandise qui n'est pas gênée par les tranchées et la barrière.